En souvenir de Frédéric Gibilaro

Frédéric nous a quitté ce 30 novembre 2021, mais vos témoignages, vos textes, vos manifestations d’amour et d’amitié nous rappellent qu’on ne part jamais tout à fait quand on reste dans le coeur des gens…

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vos témoignages

  1. Fred…
    Que de beaux souvenirs avec toi… L’Oiseau Bleu… une rencontre magique qui a changé ma vie.
    Tu es tellement solaire que je ne peux parler de toi au passé.
    De toi, je me souviens de nos discussions jusqu’à pas d’heure, de nos fous rires, batailles de mousse à raser, …
    Apprendre que tu n’es plus physiquement parmi nous a été un choc car même si nous ne nous voyions plus vraiment, je savais que tu étais là…
    J’envoie beaucoup d’amour et de douceur à tes proches pour apprendre à vivre avec ton absence ❤️

  2. Allo! Allo! Ici la terre!!! Où es -tu parti?? Quand tu as décidé de fermer tes yeux et d’éteindre ton rire?
    Pour toi très très cher Frederic, Tous les mercis de la terre qui s’éclatent en arc-en-ciel, en millions et milliards d’étoiles…Autant que le ciel peut en contenir…à l’infini…Merci pour les cours de théâtre, qui ont faillis partir au placard, quand j’ai vécu cette expérience d’effondrement. TU étais là. Ta main tendue… « Viens, reviens, comme tu es … restes qui tu es… » tu me disais et je suis revenue…Le lien de l’amitié nous a enlacé.
    J’ai appris avec toi que rien n’est jamais terminé et que tout peut encore se créer…Le rire nous était familier, et parfois on parlait sérieusement, oui, bon pas trop longtemps mais quand même nos échanges étaient fructueux…

    Ce lien est un sceau de cire imprimer en moi …pour l’Eternité où peut-être on se retrouvera ou pas…Mais j’ose le croire ..MERCI et GRATITUDE d’avoir pu te rencontrer…Une perle rare à mettre au collier de ma vie. Nora

  3. Rencontré grâce à une vidéo le courant est tout de suite passé voilà maintenant un peu plus de deux ans que j’ai fait sa rencontre une personne que je n’oublierai jamais son sourire son petit coucou quand il passe devant le magasin sa bonne humeur sa joie de vivre il est rentré à jamais dans mon ❤️ je ne te dit pas adieu juste au-revoir fait bon voyage et un jour ont ce retrouvera ✨✨✨✨

  4. Caro fratello,

    Mi manchi tantissimo. De savoir que tu as essayé de me joindre encore quelques jours avant ton départ via facebook, et que je n’ai pas eu le temps de te répondre à cause de ces foutues contraintes du quotidien qui me font souvent courir dans tous les sens, me fend le coeur.

    On en a des souvenirs ensemble ! Des moments magiques. D’autres moins drôles. Mais notre amitié est passée à travers tout. « Indéfectible », dit-on. Moi je dirais « éternelle ». Depuis ce premier jour où je t’ai rencontré à la table de ce pub à la Porte de Namur avec Pierre, j’ai senti que nos destins allaient être liés d’une manière ou d’une autre. Puis, par le plus grand des concours de circonstances, tu es venu nous coacher sur une pièce que je jouais à l’U.L.B. des années plus tard. Nous nous sommes ainsi retrouvés, encore et encore, toujours par hasard, jusqu’à lancer nos propres projets en commun. Les Grottes de Han, Yakari au Labyrinthe de Barvaux, The Fatman’s Fate, Le Singe Roi, Mauvaise Réponse, Une île à l’horizon (que nous n’aurons pas eu le temps de mettre en chantier)… Chaque projet m’est resté comme une clef à ce trousseau qu’on appelle la vie et qui permet d’ouvrir les portes de ces jalons qui construisent un parcours artistique et humain.

    Ma maman a été très triste elle aussi d’apprendre ton départ, elle t’appréciait beaucoup. De même que Meliza, Orite, Pierre… Quand on perd quelqu’un qui nous est cher, on a toujours le sentiment qu’on n’a pas profité assez de sa présence, tout ça parce que les obligations de la vie nous bouffent. Spécialement en cette période de covid où chaque pas est devenu compliqué (tu quittes un monde devenu toxique, invivable, désenchanté).

    Mais je ne crois pas en la mort. Je crois au transfert dans une autre dimension de l’existence. Et je souhaite te retrouver un jour, quand mon propre coeur décidera de cesser de battre, d’avoir trop battu comme le tien. Je te dis donc « à la prochaine vie ! ».

    D’ici là, tu me manqueras chaque jour, même si on s’était vus très peu ces dernières années. Il y aura un vide dans mon champ de vision. Parce que partout où je regarderai, je te chercherai, je guetterai ton sourire, ta lumière, ta joie de vivre, ton énergie.

    Repose-toi pour l’heure, tu as beaucoup donné.

    Je t’aime, frère spirituel. Merci pour tant de choses. Merci d’avoir été là. Merci d’être là.

  5. Cher Fred, tu n’en serais pas revenu de voir toutes ces marques de tendresse et d’amitié suite à ton départ. Quel choc, j’ai encore du mal à y croire. On ne se voyait pas souvent mais ta gentillesse m’a profondément marquée. Sois certain que nous continuerons à parler de toi, et de tous tes projets, pour te garder un peu avec nous. On ne part pas aussi facilement, qu’est-ce que tu crois. Je t’embrasse fort.

  6. Coucou Frederic,
    J ai mis du temps avant de t ecrire, j etais en manque d’inspiration, je ne trouvais les mots par cette nouvelle qui m a mise ko…
    Nous n’avons pas passes beaucoup de temps ensemble enfin je dirais pas assez mais avons partages souvent des evenements essentiels comme nos anniversaires ou les nouvels ans ou tout simplement de bonnes crepes… Tu etais une personne formidable toujours le sourire aux levres et avec toujours une pensee pour tes amis sinceres. Je suis heureuse de t avoir connu,de t’avoir fait connaitre ma famille, d’avoir contribue a mon bonheur et chaque jour je souris a la vie en pensant a toi… Un ami qui n’est plus est une ame qui reste en vie. Tu vas nous manquer, tu nous manques deja… Je ne cesserais de sourire a la vie pour toi. Amities sinceres gros bisous

  7. Mes pensées et mon affection à tes proches et à toutes les personnes à qui tu manques, toi qui avais ce don de nous donner l’impression qu’on se connaissait depuis toujours qu’on s’était vu la veille, dès la première rencontre…

  8. Je n’oublierai jamais ta silhouette toujours positive, ton regard bienveillant sur ceux qui t’entouraient, ta parole décalée, juste… faire partie de la vie des gens qu’on aime ça ne se termine jamais… la vie change, les événements se succèdent mais l’amour reste toujours … bon voyage à toi et courage pour ta famille et tes proches …
    Gana

  9. Fred, je n’ai que trop peu de moments avec toi, mais c’est moments on tout de suite été des instants de partage et d’échanges intenses. Je me suis retrouvé face à un extraterrestre de la même planète. Et qu’est ce que cela fessait du bien. J’ai ce goût de trop peu de « Non finito » c’est pas possible, je pense que tout le monde est sous le choc. Tu restera dans mon cœur Fred. On se retrouvera.

  10. Une énorme tristesse lorsqu’on apprend par ta moitié la mauvaise nouvelle !
    On retient de toi, une personne souriante, dynamique, ta joie de vivre et toujours avec une touche d’humour.
    Tu en as fait des kilomètres à pieds, à vélos et en voiture, avec toujours ton sac à dos, qui était rempli de projet..! Tu as réalisé un maximum de projet. Et lorsqu’on parle un peu avec l’un et l’autre, tu as laissé derrière chaque personne une histoire, c’est de nous pousser à réaliser nos projets.
    Mon projet était d’ouvrir ma petite crèche, jusqu’à même me donner des documents afin de me lancer, chose faite.. je ne te dirai jamais assez merci !

    Une grande complicité entre toi et ta moitié, pousser ta moitié dans les spectacles avec tes idées, et vous pouvez être fière de vous..! Maintenant, nous serons là pour Jérémy comme depuis le début..!
    Je ne le lâche pas, je prendrai bien soin de lui, comme beaucoup d’entre nous..!

    Fred, merci d’être entré dans nos vies, et d’y avoir laissé ton histoire, et nos souvenirs

    Veille sur chacun de nous de tous et surtout sur ta moitié
    On t’aime fort, on ne t’oubliera jamais..! Et ok continuera à parler de toi

  11. Quelle tragédie que notre clown, notre ami, notre confident soit parti beaucoup,.. beaucoup trop tôt !!!! Comment est-ce qu’on a pu nous reprendre notre Fred ! Mon ami est parti et je suis dévasté et je n’arrive toujours pas à me consoler. J’ai appris à l’instant la mauvais nouvelle via Jeremy. Je suis sous le choc car même si on ne se parlait pas souvent vu la distance, Fred était et est le genre de personne qui laissait une présence dans notre coeur indélébile et durable.

    Quand je suis revenu en Belgique pour 10 mois en 2011, nous nous sommes liés d’amitié tout de suite. Il m’a ouvert son domicile et son coeur sans hesitation. Il était a l’écoute de mes problèmes et avait cette sagesse qui venait d’ailleurs. Son atout c’était cette joie de vivre, ce rire et ce sourire qui pouvaient tout changer en un instant, l’atmosphère ambiante tout comme notre propre disposition. Fred, c’était des yeux qui te comprennent et ne te jugent jamais. C’était une voix et une presence apaisante et réjouissante..

    Comment a-t-on pu nous reprendre notre Fred?

    On devait se revoir en Sicile et qui sait, peut-être devenir voisin..

    Je ne t’oublierai jamais mon ami alors que je t’écris ces mots, à travers des larmes qui ne cessent de couler. Tu as rendu plus belle la vie de tous ceux que tu as touché ou simplement rencontré. C’est ce que j’appelle, une vie bien vécue.

    So long my friend… tu vas tellement me manquer mais nos souvenirs ensemble restent graver à jamais dans mon coeur. Et personne ne pourra nous enlever ça !!! Much much love !!! jP

  12. Frédéric,
    Un charisme solaire et tout en douceur, en humanité.
    De brèves rencontres, suffisantes pour ressentir sa passion pour les arts et son amour pour la vie.
    Avec Frédéric, la connexion était facile, instinctive.
    Merci pour cette rencontre touchante.
    Frédéric et Jérémy, vos âmes se sont bien trouvées, il y a des amours qui bouleversent, comme le vôtre.
    La douleur de cet instant laissera bientôt place à tous les merveilleux souvenirs qu’il a laissés dans le cœur de ceux qui ont eu la chance de le découvrir…
    « Le souvenir, c’est la présence invisible ».
    Amitiés, Sylvie

  13. Mon petit Frédéric,

    Par le plus grand des hasards, pourtant on dit qu’il n’existe pas, je retombe ce soir sur les vidéos que tu as tournées dans le passé, à tes débuts. Léo, Proximus, cent waffers, la coupe …
    La bouille parfaite pour tout ça ! Cette explosion d’humour!

    Quel signe…
    Et pourquoi ?

    On avait à nos côtés un homme pas ordinaire du tout! On le savait et jamais on oubliera.

    Je me souviens de notre rencontre il y a dix ans et des gentils mots que tu m’as dit.

    Et grâce à ta moitié que je ferai de mon mieux pour aider, j’ai rencontré une personne exceptionnelle, franche et douce à la fois.

    C’était toujours intense les retrouvailles avec toi !

    Tu vas rester dans mon cœur, c’est certain !

    Douces pensées pour toi et pour tout ce que tu as apporté dans nos vies à tous.

    Baisers volants mon Frédéric.

  14. Fred,

    La première pensée qui me vient quand je pense à toi c’est une magnifique boule d’amour. Ton sourire d’une puissance impressionnante qui communique la joie de vivre instantanément.
    Chaleureux est ton accueil à chaque rencontre même quand tu es occupé. Rien ne peut entraver le lien que tu entretiens tellement naturellement.
    Récemment j’ai été surprise par un appel sur messenger tard dans la soirée. C’était toi qui voulait faire un coucou. Tu sais débarquer dans nos vie et de façon tout à fait inattendue transformer un instant en magie de la rencontre de coeur.
    Merci pour les partages riches auxquels tu m’as permis de goûter avec toi.
    Je garde au chaud dans mon coeur tes paroles me disant que même si on ne se voyait pas beaucoup, un lien fort que seuls nous pouvions sentir au fil des ans qui passaient. Je te le confirme encore aujourd’hui, tu restes dans mon coeur pour toujours.
    Et Jeremy ton amour, même si aujourd’hui un gouffre s’ouvre sous ses pieds avec ton départ précipité a eu la chance de t’avoir à ses côtés et pareil pour toi.
    Vous deux c’était une évidence vue de l’extérieur. Pas l’un sans l’autre. Un amour puissant qui jaillit et inspire.
    Merci pour tout ce que vous transmettez tous les 2. Une magnifique équipe pour l’éternité.
    Je vous embrasse du fond du coeur tous les 2. Car même s’il n’y parait aujourd’hui, vous êtes liés à jamais.
    ♥️♥️♥️♥️

  15. Mon cher Fred, tu laisses un grand vide, et du chagrin à beaucoup de personnes.
    Tu as fait beaucoup pour moi, je ne l’oublierai jamais.
    Comment accepter l’inconcevable ?!
    Fais les rire la haut comme tu savais si bien le faire avec nous.

    Bon voyage mon gentil Fred <3

  16. À toi cher Frédéric dont j’ai croisé le chemin lorsque tu jouais merveilleusement bien le rôle du Bouffon dans une activité médiévale, et puis lorsque tu as mis en scène des merveilleux spectacles, tu as donné beaucoup de ton amour de ta bonne humeur, tout ton être reflète de la lumière, merci pour tout, ta lumière restera à jamais dans nos cœurs.
    Avec toute mon amitié
    Sylvie.

  17. Tu veilleras tjs dans nos mémoires, ton rire et ton sourire ne s’effaceront pas. Tes multiples talents dans tant de domaine nous aurons permis de te connaitre de bien de façons…mais ce que je retiendrais c’est ton amour pour les gens. Là-haut prends soins de tes proches, ils vont en avoir besoin. Je t’embrasse
    PS : fait un bisous à ma maman si tu la croise.

  18. Mon Ami tu nous laisses avec une immense tristesse et que des souvenirs .. on avait encore tant de choses à faire ensemble qui resterons lettres mortes …
    Qu allons nous faire sans tes frasques .. tes clowneries .. tes bêtises…
    Tu nous laisses orphelins avec nos pensées et notre chagrins
    Une énorme pensée pour sa famille . Ses patents ..sa sœur..et surtout toi Jeremy .. on ne se connaît pas depuis longtemps mais tu comptes beaucoup.. et tu te retrouves sans ton … impossible de résumer qui il était pour toi …
    Mon Bouffon du Roi .. mon comédien.. mon Ami tu nous manques cruellement..tu laisses une énorme vide en nous …

    Veille bien, sûr nous de la haut
    Au revoir mon tendre Ami ..
    Jacques de Bruxelles..

  19. « Ca fonctione ? Tant mieux. Ca ne fonctionne pas ? Tant mieux ».
    Tu m’as un jour dit ces mots, droit dans les yeux et avec un éclatant sourire, alors qu’on refaisait le monde.
    Pyrogravés dans mon âme, ils ont depuis donné à chaque instant de ma vie une impulsion magique. Merci pour ça.
    À toi le soleil, merci pour la myriade de paillettes que tu as offertes à des myriades de gens.
    Je t’en souhaite une infinité, dans ta nouvelle éternité.
    Jeremy Moriau, je t’envoie la force, la douceur. De l’amitié comme s’il en pleuvait.
    La nouvelle me bouleverse, je ne peux qu’imaginer comme elle te dévaste. Sois fort, il est avec toi à jamais.

  20. Mon filleul de cœur…
    Tu reste à jamais avec moi, avec nous….
    Dans notre aventure familiale, tu es arrivé avec ton cœur d’or,ton sourire, tes yeux pétillants, ton rire communicatif et cette joie de vivre incommensurable ❤❤❤. Ta spontanéité, ta créativité, ton talent font de toi un être unique! Inoubliable .
    Bisous toi! Merci pour tout! Love ❤
    Marraine Kipikpa ⭐

  21. Fred,
    C’est sur cette terre que tu aimes tant, notre Sicile, que nous sommes vus pour la dernière fois. Nous y avons nos racines, elle nous fait rêver, elle nous fascine. Tu m’as raconté la maison, les travaux, les projets, le déménagement…. Tu l’as réalisé toi ton rêve.
    Je garde en mémoire une journée riche de partages, de confidences, de questionnement sur le sens de nos vies et surtout de rires, ce rire et cette bonne humeur qui te caractérisent.
    Je ne t’oublierai jamais, et je sais que dans les moments plus difficiles, de là-haut, c’est ta sagesse qui m’accompagnera.
    Je t’embrasse.

  22. Moi qui écris des articles depuis plus de trente ans, aujourd’hui j’ai du mal à trouver les mots, ou plutôt j’ai mal tout court car j’apprends le départ du plus sympa des mecs que la vie m’ait permis de rencontrer ! Il était venu une fois à Los Angeles où je vis, on s’était bien marré et depuis il ne manquait jamais l’occasion de me contacter sur Messenger pour prendre des news, me demander quand je reviens en Belgique ou me parler de sa Sicile adorée. Sûr que c’est dans un lieu encore plus beau que tu te trouves désormais .. je le sais.. mais quel vide pour tous ceux qui vont continuer à t’aimer et penser à toi « avec la banane »! Salut l’ami

  23. « La valeur d’une toile prend de la valeur lorsque l’artiste tire sa révérence  »
    1/1 la bella cugina

    Ne t’en va pas trop loin reste auprès de nous…
    Tu resteras toujours et à jamais dans mon cœur.

    Je ne te dit pas adieu mais juste au revoir ❤️